Bilan


Et bien oui, Tsukiinu s’est une nouvelle vie.

Meilleure.
Selon ses critères.
Je vis dans une ville que j’ai choisie après avoir quitté une région où je n’avais plus aucune attaches réelles.
Ayant perdu toute ma famille en un très cours laps de temps, je me suis aperçu que je continuais cette vie comme on entretient la mémoire des ancêtre, se sacrifiant soi-même pour entretenir un mausolée.
Qui plus est, je venais de passer un nouveau diplôme suite à la perte de mon travail de libraire (déjà transformé en pis-aller papetier par le miracle du rachat par une grand firme), et ne trouvais pas de boulot là bas….
Trop vieille, trop ci, trop ça, pas assez de réseau, trop femme, surtout, car la plupart du temps au dernier moment on choisissait un homme pour le poste…Etc….
Bref, malgré beaucoup d’effort pour ne pas restée le nez coincé dans mon nombril, rien ne se passait…
Donc, comme on dit: j’ai « bougé ».
Pas seule.
J’ai cette chance unique que depuis 17 ans je fais partie d’un binôme qui semble indestructible malgré les épreuves de la vie. Pas parfait, non, pas toujours paisible, mais indestructible et allant toujours de l’avant.
D’ailleurs, le pays de la pluie, c’était surtout son idée à lui.
Moi tout ce que je voulais, c’était partir.
Le bilan c’est que j’ai enfin trouvé des contrats, que j’ai pu pratiquer mon métier sans connaître personne, sans copinage. Et lui, mon co-équipier mon amoureux, a trouvé le courage de retourner à la face pour se renouveler.
Bien sûr cela demande certains sacrifices, bien sûr c’est difficile…
Mais voilà…
On commence à avoir des amis sur place, on a l’impression de se retrouver presqu’intacts, presque comme « avant la guerre »….
On a coutûme de se dire, quand on rédige un post, comme ça, dans le néant du net, « ça n’interessera personne »…
Ben non…Finalement, on ne sait jamais, cela intéressera peut-être qu’un, d’autres survivants, d’autres personnes à qui on a dit de nombreuses fois « si j’avais vécu ce que tu as vécu, moi je me serais suicidé »…
Ben non, je ne me suis pas suicidée « comme mon père », non, je n’ai pas rejoint, ma famille et entre autres mon très cher petit frère, parti à 26 ans, ma mère, qui s’est laissé mourir, ben non….Ils me manquent mais je ne me suis pas suicidée…
Et j’ai bien fait.
Ma vie n’est pas parfaite, je suis fragile et abîmée, loin de chez moi, mais je suis là, je vis des choses nouvelles, des choses interessantes, et nul ne me regarde avec pitié comme « celle qui a tout perdu »…
Ici je suis enfin moi-même.
Celà doit être possible, donc, pour chacun de nous, quelque part.
Parce que franchement, je n’ai rien d’exceptionnel…..
Amicalement, Tsukiinu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s