shigeru ban: paper loghouse

shigeru ban: paper loghouse.

via shigeru ban: paper loghouse.

 

Avoir un toit sur la tête ne suffit pas être heureux, mais ne pas en avoir est un vrai frein pour ne pas dire une catastrophe. Alors que nombre de personnes disent « avoir besoin d’espace » pour respirer, les japonais ont toujours excellé dans l’art d’optimiser les petits espaces tout en privilégiant l’art de vivre, du moins c’est ce que dit la légende. L’art de vivre japonais est probablement en difficulté pour de nombreuses raisons. Quoi qu’il en soit lorsque certains de mes amis occupent des maisons immenses alors qu’ils sont seuls ou en couple, je me demande bien ce qui leur passe par la tête. Et je me dis qu’ils feraient bien de songer à louer une partie de leur bien de déambulation un brin morbide. Enfin, je n’aime pas faire de peine et je suis assez « perchée » comme celà sans en rajouter. La vérité, c’est qu’à l’instar de mon père et grand père, qui ont pourtant fait des études d’architecture, j’aime les espaces raisonnables et l’idée que j’ai besoin de peu pour être heureuse. Je crois que c’est de la chance d’avoir des envies raisonnables car ce n’est pas forcément naturel. Bien sûr je suis tout de même dans un T3, petit, mais un T3, non, en fait c’est un grand T2. Mais il nous est arrivé d’errer dans de vieilles baraques à 200 m2 au cours de nos 20 ans de vie commune et franchement, nous sommes plus heureux ici, coincée entre des voisins, la vie de la ville, sans voiture, à revendre sans cesse nos livres dès que nous sommes submergée. L’architecture des petits espaces m’a toujours passionnée. Le plus difficile est de garder un espace zen à ces surfaces très rapidement encombrées. Je manque de rigueur, alors parfois je me la joue « allez hop », be frugal, on donne on jette on vend, pour dégager un petit coin vraiment apaisant. Et je me dis que les parcs de la ville sont mon jardin à moi aussi, la médiathèque juste un peu éloignée. Donc l’habitat n’est pas un problème de taille mais de loyer et d’isolation. Car même un tout petit habitat humble absorbe quasiment tous nos revenus. Vivement la généralisation du BBC dans les logement à bas prix pour les locataires sans crédit ni garants. Ne serait-ce que pour nous récompenser de ne pas nous approprier tout l’espace des communauté. Tiens, voilà un truc intéressant à faire: le tour des makers d’habitats en matériaux raisonnable et de taille raisonnable. Cela devrait me faire rêver en attendant de trouver du boulot avec mon Bac+5 dans une ville ou Bac+5 est le minimum demandé, avec une preuve de pédigré remontant à 25 générations. Mieux en rire; Voilà, le simple fait d’écrire cet article m’a procurer de la joie; Je ne sais pas vraiment pourquoi, peut-être le simple fait d’affirmer mes goûts et sans risque, en plus, car je ne crains guère que ce blog ne soit visité, vu que pour l’instant je n’ai parlé ni de chats ni de fringues. Au fait, juste histoire de signaler une voie d’épanouissement possible pour les couples sans enfants qui ont fait les frais de la réduction des budgets et sont en galère à 40 ou 50 ans comme ils l’&étaient à 20: faire l’amour ne coûte pas cher, et si l’on en abuse pas au détriment de son coeur et de sa vie sociale, c’est même bon pour le moral et la santé! Et toc! Pas besoin de yacht pour avoir des orgasmes 😀

Myths and misconceptions about evolution: A TED-Ed lesson about the subtleties

TED Blog

Evolution. The concept surrounds us — it’s a standard part of science class, it’s routinely thrown out as explaining our actions in relationships, business and behavior — and yet, so many people hold subtle misunderstandings of what Darwin’s theory actually means.

In this animated TED-Ed lesson, educator Alex Gendler gives a primer on the hard-to-grasp vocabulary of evolution, explaining what is really meant by the terms “survival of the fittest,” “genetic mutation” and “evolutionary purpose.” Overall, Gendler reminds us that evolution is not about us as individuals: natural selection occurs at the cellular, genetic level, not the organism level. She also gives assurance that animals are not evolutionary useless if they die before reproducing — and explains the evolutionary reasoning behind why humans crave pizza and doughnuts over vegetables.

Ultimately, what Gendler’s lesson teaches is that evolution is not controlled by some higher mechanism — there is no predetermined…

View original post 19 mots de plus

Hello world!

Welcome to WordPress.com. After you read this, you should delete and write your own post, with a new title above. Or hit Add New on the left (of the admin dashboard) to start a fresh post.

Here are some suggestions for your first post.

  1. You can find new ideas for what to blog about by reading the Daily Post.
  2. Add PressThis to your browser. It creates a new blog post for you about any interesting  page you read on the web.
  3. Make some changes to this page, and then hit preview on the right. You can always preview any post or edit it before you share it to the world.